BRÈVE DE RECHERCHE DDC -2018 : Ce qui peut contribuer à prédire une décision de carrière (Andrea Froidefond Laberge)

decision

Image récupérée de https://pixabay.com/fr/question-la-d%C3%A9cision-de-la-choix-1969025/

BRÈVE DE RECHERCHE DDC – 2018 

Sous la direction de LOUIS COURNOYER

Professeur-chercheur, conseiller d’orientation, Université du Québec à Montréal

Dans le cadre du cours CAR 2901 – Introduction au développement de carrière, les personnes étudiantes des programmes de majeure et de baccalauréat en développement de carrière furent invités à produire un résumé de lecture à partir d’un document scientifique rattaché à leur champ professionnel. Nous en présentons quelques-uns dans une série intitulée “Brève de recherche DDC – 2018”. Bravo à tous ces étudiantes-auteures et ces étudiants-auteurs qui en sont pour la plupart à leur première publication.

Pour citer ce résumé:

Braustein-Bercovitz, H. (2014). Self-Criticism, Anxious Attachment, and Avoidant Attachment as Predictors of Career Decision Making. Journal of Career Assessment, 22(1), 176-187.

Au cours des dernières années, un intérêt grandissant s’est formé quant à l’implication des dynamiques familiales dans le développement de carrière (Whiston et Keller, 2004). Il a été soutenu par Gati, Krausz et Osipow (1996) que les relations avec les proches, telles que les relations d’attachement, avaient des répercussions sur la formation des traits de personnalité d’un individu et sur ses prises de décision de carrière. L’auteure de cette recherche, Hedva Braunstein-Bercovitz, a souhaité explorer l’impact du trait de l’autocritique sur la relation entre l’indécision de carrière et les comportements d’attachement insécure, soit l’attachement anxieux et l’évitant.

L’attachement, lien émotionnel développé entre les parents et leur jeune enfant, est dit sécure ou insécure dépendamment de la qualité du soutien physique et émotionnel démontré à l’enfant. Une instabilité dans la relation impacterait les bases nécessaires à l’établissement d’un sentiment de sécurité et de confiance face aux autres (Bolwby, 1982). Deux formes de comportement d’attachement insécure sont documentées: (a) l’attachement anxieux déterminé par une remise en question continuelle du soi et une dépendance face aux autres et (b) l’attachement évitant caractérisé par une incapacité à s’ouvrir aux émotions et un inconfort face aux relations interpersonnelles intimes (Mikulincer et Shaver, 2007). De ces deux formes d’attachement insécure pourrait découler une construction inadaptée et négative du soi et façonner le trait d’autocritique. Ce dernier est exprimé par une tendance à se punir et à se culpabiliser face à une défaite personnelle. En se basant sur des approches développementales, l’auteure exprime l’importance de la cristallisation du concept de soi dans le processus d’orientation de carrière. Ainsi, elle cherche à saisir le rôle que joue l’autocritique dans la corrélation entre les deux comportements d’attachement insécure et l’indécision de carrière.

La collecte de données fut basée sur un échantillon de 173 étudiants de 1ère année universitaire en sciences du comportement, lequel comprenait 122 femmes et 51 hommes. L’âge moyen des participants était de 23,8 ans. Tous étaient des Israéliens caucasiens, dont 91% étaient nés en Israël et 9% avaient immigré depuis l’Amérique du Nord ou depuis l’Europe. Les participants s’inscrivirent à l’étude par le biais de l’Internet et furent convoqués à une rencontre en petits groupes durant laquelle des questionnaires furent remplis anonymement sous la supervision de l’assistant de recherche. Les variables (a) de comportements d’attachement insécure, soit l’attachement anxieux et l’attachement évitant, (b) de trait d’autocritique et (c) d’indécision de carrière furent mesurées respectivement par les questionnaires (a) Experience in Close Relationships Inventory, (b) une version raccourcie du Depressive Experiences Questionnaire et (c) le Career Decision Scale.

Les résultats de la recherche ont révélé une relation significative entre les trois variables.  En effet, il a été noté que lorsque les formes d’attachement insécure étaient suivies d’un comportement d’autocritique, il résultait des problèmes de prise de décision de carrière par la formation de conceptions de soi négatives et d’attitudes liées à l’échec. Cependant, il a été observé des mécanismes de fonctionnement distincts pour chacune des formes d’attachement. En effet, l’attachement évitant n’était pas lié directement à l’indécision de carrière, mais était modéré entièrement par le prisme de l’autocritique. Parallèlement, l’attachement anxieux était associé directement à l’incertitude de carrière et était modéré que partiellement par l’autocritique.

Cette étude permet de jeter la lumière sur l’aspect central qu’occupe le trait d’autocritique dans la prise de décision de carrière. Elle permet d’autant plus d’enrichir les théories basées sur l’importance de la construction du soi et des dynamiques familiales dans le domaine du développement de carrière. De manière plus concrète, l’autocritique pourra être cernée comme cible d’intervention précise lorsque des comportements d’attachement insécure et d’indécision de carrière seront observés. En ce qui a trait aux limites de la recherche, un échantillon plus hétérogène aurait favorisé des résultats plus représentatifs (meilleure distribution des genres, des cultures, des statuts socio-économiques et des antécédents liés aux choix de carrière). En amont, il aurait pu être utile de complémenter à l’aide d’une étude longitudinale pour analyser les résultats plus en profondeur. Néanmoins, cette recherche permettra aux conseillers d’orientation de soutenir leurs démarches professionnelles pour gérer des situations d’indécision de carrière.

A propos de Louis Cournoyer 205 Articles
Professeur-chercheur (Counseling de carrière) / Directeur de la Clinique Carrière / Directeur des programmes de premier cycle en développement de carrière / Conseiller d'orientation et superviseur clinique Université du Québec à Montréal

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.