Brève de recherche DDC – Cohorte 2016 – ASSURER LA QUALITÉ DU COUNSELING EN LIGNE (Valérie Roberge)
11 février 2017  -  Par :   -  Recherche  -  Aucun commentaire

BRÈVE DE RECHERCHE DDC – Cohorte 2016

Dans le cadre de leur tout premier cours de baccalauréat et de majeure en développement de carrière, les étudiants inscrits au cours « Introduction au développement de carrière » (CAR 2901) sont invités à produire un résumé de lecture d’un article scientifique.  Nous les partageons avec vous, un par un, dans l’esprit que cela puisse inspirer vos réflexions et qui sait, vos pratiques ?

ok

 

 

Thème : Counseling en ligne

Image récupérée de http://www.publicdomainpictures.net/view-image.php?image=54462&

Roberge, Valérie (2017). Compte rendu de T. Hooley, J. Hutchinson et S. Nearly, 2016. Ensuring quality in online career mentoring. British Journal of Guidance & Counselling, 44(1), 26-41.

L’objectif de cette recherche était d’explorer les lacunes concernant la qualité de divers programmes de mentorat en ligne en utilisant l’approche de Brightside, une association fournissant du mentorat en ligne aux étudiants ayant besoin de conseils au sujet de leur cheminement scolaire. Cet article est basé sur une étude faite à propos des pratiques de Brightside (Hooley et al., 2014) dont les statistiques ont été utilisées. Ainsi, selon les archives recueillies, des critères de pratique de mentorat en ligne de qualité ont pu être établis, puis mesurés.

Afin d’être en mesure d’identifier ce que constitue une pratique de mentorat en ligne de qualité, la compréhension de ce concept est nécessaire et relative. D’une part, selon Plant (2004), ce concept peut être interprété de plusieurs façons et dépend des besoins des individus en question dans la recherche. D’autre part, la définition du concept de qualité dépend de l’individu responsable des mesures et de la façon dont elles sont prises. La qualité du mentorat en ligne peut être déterminée selon 10 indicateurs clés, provenant de recherches antérieures (Dubois et al., 2002; Eby et al., 2008; Hall, 2003). Entre autres, il est primordial d’établir une relation appropriée avec le mentor, de fournir au mentor de l’information pertinente et de référer le mentoré à des services appropriés.

Afin de rédiger cet article, les faits mentionnés ont été dérivés de l’évaluation de l’efficacité de Brightside. L’échantillon est constitué de 366 conversations entre les mentors et les mentorés datant de l’année 2011 et 2012. Diverses approches ont été utilisées pour cette recherche : des entrevues ont été faites avec l’équipe et les partenaires de Brightside, des analyses statistiques ont été récoltées provenant de cette organisation, des sondages en lignes ont été faits par les mentorés et des échantillons de conversations en lignes ont été analysés.

Selon les critères de qualité établis, cette étude a permis de conclure que la majorité des mentorés étaient satisfaits de leur expérience de mentorat et que les critères de qualité étaient observables à 84%. En effet, les conversations analysées étaient généralement pertinentes et celles-ci mettaient beaucoup d’emphase sur le processus de l’exploration de carrière et de transition.

Des lacunes ont cependant été observées. En effet, une faible proportion de participants du système de mentorat de Brightside ont affirmé que la relation d’aide qu’ils entretenaient était consistante. Progressivement, le mentor portait moins d’attention aux besoins de l’étudiant en question, au point d’échanges d’informations minimes de la part du mentor. Ensuite, certains critères de qualité n’étaient pas mis en évidence comme point de repère pour établir la relation d’entraide entre le mentor et l’étudiant. Par conséquent, celui-ci ne savait pas quel sujet aborder avec son mentor. Ce manque de clarté avait un impact sur leur expérience de mentorat. Enfin, des lacunes ont été observées lorsqu’est venu le temps de mettre fin à la relation entre le mentor et le mentoré et par rapport à la qualification des critères de qualité requérant une compréhension du contexte de la part des étudiants.

 

À propos de l'auteur :

Professeur-chercheur (Counseling de carrière) / Directeur de la Clinique Carrière / Directeur des programmes de premier cycle en développement de carrière / Conseiller d'orientation et superviseur clinique Université du Québec à Montréal

Commentaire